Anti-répression

Dans la société et sur les lieux de travail, SUD éducation Nord s’engage lorsque des militant-es syndicaux ou d’un collectif, des personnes ou des mouvements d’émancipation sont victimes de répression d’État.

infos utiles en cas d’arrestation
Collectif lillois d’Autodéfense juridique (CLAJ) : 07 73 48 59 26

Notre syndicat est membre du C.R.I.M.E, Collectif contre la répression des individus et de mouvements d’émancipation et exerce une vigilance particulière sur la question du fichage et des répressions qui touchent les personnels et élèves.

Voir aussi :
- la rubrique
Contre la répression du site national de Solidaires.
- le journal A4 recto-verso Résistons ensemble contre les violences policières et sécuritaires



- la fiche d’infos utiles en cas d’arrestation (C.R.I.M.E., LegalTeamLille, claj)
- le kit de survie face à la police, face à la justice (C.R.I.M.E.) ;
- le guide des manifestant-es Solidaires ;
- 
La garde à vue en dix questions (fiche Solidaires)
- Pressions et répression sur les militant·e·s syndicales/aux, fiche de Solidaires

En cas de problème lors d’une mobilisation à l’appel de l’une de nos organisations, les militant·e·s peuvent contacter Solidaires Nord ou SUD éducation Nord avec le plus d’informations possibles, comme par exemple l’identité d’une personne arrêtée lors d’une manifestation, ou encore le C.R.I.M.E.

Enfin, pour signaler une interpellation dans le cadre d’un mouvement social, d’une manifestation, d’un blocage ou d’une occupation, il peut être très utile de contacter le CLAJ ou Collectif lillois d’auto-défense juridique, qui pourra assurer un suivi de la situation juridique, par courriel à l’@dresse claj[at]riseup.net ou par téléphone au 07 73 48 59 26.

Le Collectif lillois d’autodéfense juridique est né dans le cadre de la lutte contre la Loi travail en 2016. pour s’organiser collectivement contre la répression, qu’elle soit policière dans la rue et les commissariats ou judiciaire dans les tribunaux. Face à une justice de classe, la solidarité est un outil de lutte.

Les avocat-es qui travaillent avec le CLAJ sont :

  • à Lille, Mes Muriel Ruef, Florian Regley, Charles Lefebvre.
  • à Roubaix, Me Antoine Chaudey.

Voir aussi :
- 4 pages de conseils en manif (SUD éducation Paris)
- Le guide du manifestant arrêté (Syndicat de la Magistrature)
- Gaz lacrymogène, quelques conseils (Indymedia Nantes)


Actualités

Articles de cette rubrique

  • L’OLPP recueille les témoignages de violences policières sur les lycéennes et lycéens

    L’Observatoire lillois des Pratiques policières a reçu plusieurs témoignages de violences policières à l’encontre de lycéennes et lycéens dans le cadre du mouvement social actuel (gazages, arrestations violentes). Il souhaite pouvoir recueillir de manière plus systématique ces cas de violences policières afin de les recenser et les dénoncer.

  • Une manifestation massive et la tentation de la répression

    L’affluence extraordinaire à la manifestation lilloise du 5 décembre a permis une expression joyeuse et unie de l’opposition à cette politique antisociale, et réduit les possibilités d’interventions arbitraires de la police aux ordres d’un pouvoir politique. La tentation de la répression d’Etat est cependant difficile à éradiquer en ce moment.

  • Colère sociale

    La jauge monte, la colère sociale gronde, et Macron réprime. En grève reconductible à partir du 5 décembre, mettons enfin un arrêt à ces politiques antisociales. Retour sur les manifestations du 16 novembre et communiqué de Solidaires.