Union académique

SUD éducation Nord a été fondé en juin 2017.
Il ne vient cependant pas de nulle part ! Il est issu de la départementalisation de SUD éducation Nord/Pas-de-Calais (on peut encore visiter sur la Toile le site de SUD éducation 59/62), né du mouvement social de novembre/décembre 1995 (à lire ici).

Notre syndicat garde bien sûr des liens très étroits avec SUD éducation Pas-de-Calais, avec qui nous luttons dans l’académie de Lille.

La redéfinition des régions françaises en janvier 2016 et le rapprochement administratif en cours des académies de Lille et d’Amiens nous poussent à concrétiser plus vite notre volonté de rapprochement avec tous les syndicats SUD éducation des Hauts-de-France.

- L’action de l’Union SUD éducation de l’Académie de Lille dans les instances paritaires


Actualités

  • Nos salaires et notre niveau de vie : exigeons moins de rois et plus de galette !

    Les salaires et le niveau de vie sont la préoccupation principale des salarié·e·s, notamment avec les très fortes hausses des produits et services de première nécessité : électricité, gaz, loyer, essence, etc.

    Pour nous, agent·e·s du service public, cette question est d’autant plus importante que nous subissons le blocage de nos salaires avec le gel du point d’indice, à l’exception d’une infime revalorisation en 2016/2017 (+1,2%) !

    - Simulateur de perte de salaire à cause de l’inflation (Fonction publique)
    - Exigeons moins de rois et plus de galettes, l’article de nos camarades de SUD Département du Nord

  • Nouvelle provocation du premier ministre : ripostons, ancrons la grève dans la durée !

    Provocation et démonstration de cynisme. Le premier ministre a parlé. Et quoi ? On ne va rien répondre ?

    Quelle que soit notre catégorie professionnelle, le premier ministre nous méprise, s’assoit sur la protection de notre santé, et de celle de nos proches, mais aussi sur celle des proches vulnérables de nos élèves.

    Dans la confusion de la pandémie et des annonces mensongères et méprisantes du bonhomme qui nous sert de ministre, on a fait le travail, on fait le travail, et là ça continue le lamentable. Et pour quoi ? Pour étayer une élection ? Pour endormir l’opinion ? Pour que ça ruisselle toujours vers les goulu·e·s ?

    Y a un moment les collègues, on peut dire stop.

    - Nouvelle provocation du premier ministre : pour faire plier le gouvernement, ancrer la grève dans la durée
    - SUD éducation Nord appelle à la grève le 13 janvier.... et après

  • Notre site fonctionne à nouveau

    Chère lectrice et cher lecteur,

    un problème technique a rendu notre site inaccessible plusieurs jours. Nous avons également perdu les derniers articles que nous avions mis en ligne. C’est désormais résolu !

    Nous ne pourrons récupérer les articles publiés courant décembre, dommage, mais nous reprenons l’édition dès ce 5 janvier 2022. Nous sommes désolé·e·s du désagrément que cela a pu te causer, et de la perte des derniers articles, mais tu peux désormais naviguer pour retrouver régulièrement nos actualités.

    Meilleurs vœux de santé et de luttes victorieuses, et bonne lecture !

    SUD éducation Nord.

  • Université de Lille : SUD éducation Nord invite les personnels à des réunions d’information syndicale

    SUD éducation Nord est représenté à l’Université de Lille, et la section de l’Université de Lille organise trois réunions d’information syndicale :

    • Campus de Moulins : 7 décembre de 12h à 15h (salle E 016) ;
    • Campus de Roubaix : 8 décembre de 13h à 15h (bâtiment LEA - IMMD) ;
    • Campus Cité scientifique : 10 décembre de 12h30 à 14h (Maison des Étudiant·e·s).

    contact : udl@sudeduc59.lautre.net

  • Motion d’actualité du conseil fédéral de septembre 2021

    En cet automne 2021, et alors que la crise sanitaire s’éternise, le gouvernement instrumentalise cette situation pour poursuivre son travail de casse sociale. Dans l’Éducation nationale, le ministre a profité de la crise sanitaire pour accélérer l’augmentation de la part du contrôle continu dans le baccalauréat, faisant exploser les inégalités entre établissements et élèves. Il remet en cause, une nouvelle fois, la liberté pédagogique des équipes. Le ministère a par ailleurs accéléré la mise en place d’un statut de directeur·trice d’école avec la loi Rilhac. Pourtant, toutes ces réformes sont très largement rejetées par la profession.
    - Lire toute la motion d’actualité (24/09/21)

Articles de cette rubrique