Face à l’irresponsabilité de Blanquer, construisons le rapport de forces

Le jeudi 29 octobre en début de matinée, le ministre Blanquer était interrogé sur les procédures mises en place dans le cadre du confinement à la rentrée des personnels et des élèves dans les écoles et les établissements. Il a encore réservé ses déclarations à la presse avant les personnels. De plus, il prévoit un protocole insuffisant au regard de l’état de l’épidémie même présenté par Macron.

Blanquer a montré l’ampleur de l’impréparation de ses services. Macron a annoncé dans son discours que plus de 100 000 contaminations sont enregistrées chaque jour, et que les enfants ne sont pas indemnes des formes graves de la Covid-19. Pourtant, le renforcement du protocole sanitaire évoqué par le ministre est très limité... voire sans effet. Les déclarations du ministre sont en décalage complet avec la réalité vécue par les personnels.

Cette réponse du ministre à un enjeu de santé public majeur est irresponsable. Son inaction malgré 6 mois pour préparer met en danger les personnels, les élèves, leurs familles.

Il semble aujourd’hui très clair que seul le rapport de force pourra obliger le ministre à mettre en œuvre des mesures de bon sens, comme un vrai plan de remédiation pédagogique et le dédoublement des classes. Les personnels doivent se mobiliser pour obtenir ces mesures de bon sens !

Si le protocole s’en tient à ce que Blanquer a annoncé sur France 2, SUD éducation prendra ses responsabilités et appellera les personnels à imposer, avec des AG, débrayages, grèves – la mise en œuvre de conditions sanitaires respectant la santé des personnels et des élèves.

- Communiqué de la fédération des syndicats SUD éducation (29/10/20)

À NOTER Le protocole pédagogique prévoit le cas d’une circulation active du virus, et prévoit dans ce cas la réduction des effectifs et l’organisation en demi-groupes. Nous exigeons et nous ferons en sorte d’appliquer ce protocole. Ce ne sera pas la première fois que le ministre de l’éducation sera contredit depuis le début de la crise… Rappelons que nous avons les effectifs de classe les plus lourds en Europe, et que l’épidémie est hors de contrôle en France.

Pour compléter le communiqué :
- Face au déni du ministre, imposons le respect de la santé des personnels
- Blanquer vs la réalité : désintox
- Face à l’impréparation du ministère, défendons la santé des personnels et des élèves – Communiqué CGT, FO, FSU, SNALC, SUD éducation
- Pour la santé des personnels et des élèves, il faut agir, et vite