Soutien du comité de mobilisation de Lille 3 aux travailleurs/ses

Le 12 mars, le gouvernement a annoncé la fermeture des établissements scolaires et universitaires, afin de lutter contre le Covid-19. Il a ensuite décidé de fermer l’ensemble des lieux n’étant pas considérés comme de première nécessité. Cependant, de nombreux métiers n’ont toujours pas cessé leur activité. Chez Amazon, à La Poste, à la SNCF, des milliers de travailleurs/ses doivent continuer à se déplacer sur leurs lieux de travail, en risquant d’être contaminé·e·s et en mettant en danger l’ensemble des personnes avec lesquelles ils et elles entrent en contact.
Le comité de mobilisation de Lille 3 appelle à soutenir les travailleurs/ses et le droit de retrait.

Le gouvernement appelle à l’unité nationale et la mise en place des réformes est suspendue. Cependant, il profite de la crise sanitaire pour menacer des acquis sociaux (35h, congés payés...).
Contre le projet de société de Macron et son monde, la lutte ne s’arrête pas !

Les étudiant·e·s du comité de mobilisation Lille 3 exigent la fermeture de l’ensemble des lieux de travail non nécessaires dans cette situation de crise sanitaire. Chacun·e doit également garder son salaire et son emploi. Le gouvernement doit prendre des mesures de
protection pour les travailleurs/ses précaires. Le comité soutient aussi l’ensemble des personnels de santé, que le gouvernement qualifie aujourd’hui de « héros » après leur avoir retiré les moyens de travaillé et les avoir gazés lorsqu’ils et elles se mobilisaient pour l’hôpital.
Le comité revendique des moyens pour la santé comme réclamé dans les mobilisations depuis plusieurs années.

- Version intégrale du communiqué du Comité de mobilisation de Lille 3 (mars 2020)