Mobilisation des parents : annulation d’une fermeture de classe à Wattrelos

(actualisé le )

Une lutte commune des parents et des personnels, soutenue par SUD éducation Nord, a permis d’éviter une fermeture de classe à Wattrelos. La lutte paye !


Les conséquences actuelles et futures de la crise sanitaire dans les écoles s’avèrent graves et inquiétantes : décrochages scolaires dus au confinement de 2020, absence des élèves ou de leurs enseignant-e-s malades/cas-contacts, manque drastique de remplaçant-e-s et de moyens, fermetures de classes, incapacité du ministère à penser un fonctionnement des écoles qui puisse concilier protection des personnels et poursuite des cours...

C’est sans doute ce contexte particulièrement préoccupant qui a poussé l’administration à annoncer, dans un vaste élan de bienveillance, la fermeture de 5 classes à Wattrelos (dont 4 situées en REP) !

En dépit de la propagande de Blanquer, parents et enseignant·e·s ont bien évidemment compris les répercussions de la manœuvre sur la prochaine année scolaire : classes surchargées en Cycle 3, avec à la clé difficultés accrues à enseigner, impossibilité de respecter les normes de distanciation sociale, aggravation des inégalités scolaires amplifiées par le manque de remplaçant·e·s. A l’école Jean Zay, la réaction a été vive : réunions communes avec les parents d’élèves, rassemblement devant l’école, prise de contact avec les syndicats, distribution de différents tracts (parents, SUD), affiches placardées sur les murs de l’école, appels au Maire et à la député LaRem de la circonscription (étrangement muette... si ce n’est pour demander aux parents de retirer les affiches) et, plus que tout, mobilisation infaillible des parents...

N’en déplaise au ministre Blanquer, les différentes actions ont porté leurs fruits : l’école Jean Zay sauve la classe menacée. Cette victoire en demi-teinte - les autres écoles n’ont pu conserver leur classe par manque de mobilisation - montre toutefois que des actions communes parents/enseignant-e-s ne relèvent pas d’une utopie et constituent un levier puissant capable de faire converger les luttes et d’infliger un sévère camouflet à une administration qui préfère complaire au ministre que donner de bonnes conditions aux élèves.

SUD éducation 59 soutient ces mobilisations unitaires et appelle parents et enseignant·e·s à mener des actions communes afin de jeter les bases d’une autre école dans une autre société.