AE et AESH : acte 2 de la grande mobilisation contre la précarité

(actualisé le )

Appel de la Coordination nationale des AE à se mobiliser du 19 au 26 janvier. Dans plusieurs académies, les AESH se mobilisent également. SUD éducation soutient totalement cette mobilisation. AG de lutte en visio-conférence ce mercredi 13 janvier à 17h30 !


Semaine du 19 au 26 janvier • Mobilisation et grèves des AE et AESH

RASSEMBLEMENTS POUR LES DROITS DES AED & AESH

Mardi 19 janvier

LANDRECIES • 8h00 - 17h30 Parvis de la Cité scolaire Dupleix
10 rue Dupleix à Landrecies (Avesnois) • Lire l’appel
LILLE • 14h00 - 16h00 Devant le rectorat
144 rue de Bavay à Lille

Les rassemblements sont déclarés, et prévus dans le strict respect des règles sanitaires : port du masque et distanciation sociale.
PARTICIPER À LA CAISSE DE GRÈVE DES AE ET AESH

AG de lutte en visio-conférence
mercredi 13 janvier, à 17h30
Lien vers la visio : dorénavant fermé.


Les assistant·e·s d’éducation (AE) et les accompagnant·e·s d’élèves en situation de handicap (AESH), qui sont pourtant déterminants pour le bon fonctionnement des établissements, ne reçoivent que très, très rarement la reconnaissance à hauteur de leur implication, et sont encore plus marginalement associé·e·s aux prises de décisions concernant l’accueil des élèves, ou leur accompagnement.

Ce manque de reconnaissance va de pair avec la précarité des contrats : sous-payé·e·s, prenant le poste sans formation ou n’ayant aucun droit à la formation professionnelle par la suite, et sans perspective d’amélioration. La précarité des contrats permet tous les excès de la part de la hiérarchie – bien présente, avec une collection de chef·fe·s (chef·fe d’établissement employeur, chef·fe d’établissement du lieu de travail et CPE pour les AE, référent·e PIAL et chef·fe d’établissement pour les AESH…).

On ne compte plus les injonctions épuisantes, les décisions arbitraires, les injustices. Contrats courts sans perspective, périodes d’essai, traitement infantilisant, chantage à l’emploi, non-renouvellements brutaux… l’impression d’être toujours corvéables, avec un droit, celui de se taire.

Les conditions de travail des AE et AESH se sont de plus considérablement dégradées avec une exposition accrue aux risques de contamination, un protocole sanitaire insuffisant, qui laisse de côté la particularité de leurs missions, la multiplication des tâches liées à ce protocole sanitaire. Pas de réelle distanciation, ni de limitation du brassage, pour celles et ceux qui doivent gérer l’urgence et compenser le manque d’effectifs en se sur-multipliant !

Acte 1

Le 1er décembre dernier, AE et AESH ont été à l’initiative et ont participé à un mouvement de grève inédit et d’une ampleur inhabituelle, partout dans le pays, et dans le département, avec notamment deux rassemblements marquants dans le valenciennois et la Métropole lilloise. D’autres actions locales ont eu lieu tout au long du mois de décembre : Des collectifs d’assistant·e·s d’éducation se sont créés un peu partout sur le territoire, rompant ainsi l’isolement auquel sont soumises les équipes. Des assemblées générales se sont réuni·e·s, des contacts ont été pris pour la suite.

Localement des solidarités avec les autres catégories de personnels ont pu se mettre en place : caisses de grève, vote de motions pour l’attribution de la prime REP+ aux AE et AESH, affichage de la solidarité, et grève en soutien aux revendications des AE et AESH.

Acte 2


• Mercredi 13 janvier : AG de lutte en visio
• Du 19 au 26 janvier 2021, semaine de mobilisation et d’actions des AE et AESH
Mardi 26 janvier, en grève avec tous les personnels


Des préavis de grève courants permettent de participer aux actions décidées collectivement

Une coordination nationale s’est constituée afin de décider de la suite à donner au mouvement : AE et AESH revendiquent de meilleurs salaires, des conditions de travail correctes sans avoir à subir l’autoritarisme et avec des emplois du temps acceptables, le droit à la prime REP+ et l’égalité des droits avec les autres personnels, des perspectives professionnelles à l’issue des contrats et un véritable statut d’accompagnant·e·s d’élèves (pour les AESH). La titularisation pour tou·te·s les précaires qui le souhaitent.

La Coordination nationale appelle à une semaine de grève en amont de la journée inter catégorielle de grève pour les salaires du mardi 26 janvier 2021 qui constituera le point d’orgue de cet acte 2, à partir du mardi 19 janvier 2021. Des préavis de grève permettent de participer à toute action décidée collectivement dans ce cadre.

Dans l’académie, des AE et AESH ont aussi décidé de poursuivre la mobilisation. L’outil syndical de SUD éducation Nord est au service de la mobilisation des personnels. Pour préparer cette mobilisation, SUD éducation Nord invite les AE, les AESH et tous les les personnels qui les soutiennent à participer à une

AG de lutte en visio-conférence
mercredi 13 janvier, à 17h30

Lien vers la visio : dorénavant fermé.


• Du 19 au 26 janvier 2021, semaine de mobilisation et d’actions des AE et AESH
Mardi 26 janvier, en grève avec tous les personnels


SUD éducation Nord appelle les AE et les AESH à s’organiser collectivement, à se mobiliser, et tous les personnels à se mobiliser avec elles et eux !



- Lutte pour la prime REP/REP+ : point d’étape (19/01/21)
- AE - Acte 2 de la mobilisation dès le 19 janvier
- Tract de la fédération SUD éducation sur l’acte 2 de la mobilisation des AE
- Tract d’appel à la grève de la fédération SUD éducation pour les AESH
- Communiqué intersyndical CGT-FO-FSU-SNALC-SNCL-SUD éducation pour le 26 janvier
- La page du groupe fb AED en colère - Hauts-de-France
- PARTICIPER À LA CAISSE DE GRÈVE

À (re)voir aussi
- Le guide des accompagnant-e‑s d’élèves en situation de handicap
- Le guide des assistant·e·s d’éducation
- ... et un outil pratique de SUD éducation 13, un guide de lutte pour les AED