Plan de relance ou fuite en avant ?

(actualisé le )


34 milliards pour le patronat, seulement 4 pour la rénovation énergétique des bâtiments scolaires

Pour SUD éducation, il ne faut pas être dupe : l’ensemble de la somme consacrée à la transition écologique est inférieur aux cadeaux fiscaux que le gouvernement s’apprête à offrir aux capitalistes pour un montant de 34 milliards d’euros. Les responsables de la crise économique, écologique et sanitaire ne doivent pas être récompensé-e-s par des réductions d’impôts et des subventions.

Ce plan de relance prévoit trente milliards d’euros pour la “transition écologique”. Sur ces trente milliards, 4 seront consacrés à la rénovation énergétique des bâtiments, à la main des préfet‑e‑s pour subventionner les projets des collectivités territoriales, ce qui induira de nouvelles inégalités entre les territoires.

SUD éducation revendique depuis plusieurs années un plan d’investissement dans la construction et la rénovation du bâti scolaire. En cette période de crise sanitaire, la question de l’état des écoles, collèges, lycées, et des universités revêt une importance cruciale.Dans ce contexte de fuite en avant très loin de l’intérêt général, SUD éducation revendique l’ouverture de discussions immédiate par les ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la recherche pour mettre en œuvre un plan ambitieux de rénovation et de construction du bâti scolaire.

- Communiqué de la fédération des syndicats SUD éducation (4/09/20)


La crise économique et sociale liée au Coronavirus est bien réelle. Hélas le gouvernement a décidé d’y répondre avec les même vieilles recettes utilisées depuis des décennies tout en essayant de verdir son action. D’autres solutions existent et sont urgentes à mettre en place. Ce “plan” est une raison de plus pour participer aux mobilisations de septembre pour la justice sociale, fiscale et environnementale.

Aux côtés des mouvements populaires et citoyens, des associations et syndicats dont l’Union syndicale Solidaires dont fait partie la fédération des syndicats SUD éducation ont des propositions à faire et des combats à mener. Oui, il y a des alternatives au capitalisme néolibéral, productiviste et autoritaire, et ces alternatives sont crédibles, désirables et réalisables.

- Communiqué de l’Union syndicale Solidaires (3/09/20)
- Plan de relance du gouvernement : ni social, ni écologique (3/09/20)