L’Album de la Grève, n°3

(actualisé le )

Retour sur les actions des 14 et 15 janvier 2020 et appels à élargir et reconduire la grève jusqu’au retrait !


Mardi 14 janvier

Le matin, action commune des hospitalier·e·s du CHU de Lille avec des cheminot·e·s, enseignant·e·s et électricien·ne·s, pour une opération "parking gratuit", afin de sensibiliser les usager·e·s de l’hôpital sur la réforme des retraites et ses conséquences néfastes pour les travailleurs/ses. Les hospitalier·e·s ont fait un don à la caisse de grève des cheminot·e·s (info : comité de grève cheminot secteur de Lille).

L’après-midi, le préfet interdit le Centre ville aux manifestant·e·s… à cause des soldes ! Un dispositif policier impressionnant, qui donne l’impression d’un état de siège. Les manifestant·e·s ne se laissent pas impressionner et manifestent joyeusement : le parcours a pour but d’invisibiliser la manif, qu’importe, on l’entend !

Mercredi 15 janvier

10h00 – 12h00 Inauguration de L’Atelier des Grévistes sur le campus Moulins de l’Université de Lille (place Déliot).

Les secteurs mobilisés présentent qui leurs actions qui leur grève reconductible aux étudiant·e·s présent·e·s. Le cours sur l’’assurance sociale (dont fait partie le système de retraites) aujourd’hui enseigné à l’université des sciences sociales deviendra-t-il à l’avenir uniquement un cours d’histoire ? En présence des chemninot·e·s, universitaires et enseignant·e·s du secondaire en grève reconductible, du Collectif des Précaires de l’Education et de SUD éducation Nord… entre autres !

- Des profs d’université ont voté la grève jusque lundi (vozer, 15/01/20)
- Grève jusque lundi à la fac des sciences juridiques et sociales(Voix du Nord, 15/01/20)
- 19/20 France 3 du 15 janvier (vers 3 minutes)

14h30 « Blanquer ta revalo c’est du pipeau ! »

Rassemblement devant le rectorat à l’appel de l’AG inter-écoles inter-établissements de la maternelle à l’université de la Métropole lilloise, appel rejoint par l’intersyndicale académique à l’initiative de SUD éducation Nord et du SNFOLC.

Les 500 millions évoqués par le ministre ne seront qu’une poignée de cacahuètes jetée aux plus méritant·e·s, c’est-à-dire au plus soumis·e·s des personnels de l’Education nationale. Juste un petit air pour pousser les personnes mal-comprenantes à se démobiliser, mais personne n’est dupe. D’autre part, outre ce « geste » méprisant pour les personnels, l’indignation et la colère sont à leur comble avec les conditions de travail qui se dégrade, la précarisation croissante, et le mépris lamentable envers les AESH du rectorat et du ministère. Ce dernier pratique également l’obsolescence programmé des programmes pour faire glisser l’Education nationale dans l’école du tri social ; la destruction des examens nationaux en sont la preuve, d’où le lancer d’annales périmées sur le rectorat. Et comme le respect des personnels par l’administration est désormais mort, une procession a promené un cercueil autour du rectorat.

- Des enseignants en colère jettent des manuels scolaires devant le rectorat de Lille(Voix du Nord, 15/01/20)



Mobilisation dans tout le pays :
élargissons et reconduisons la grève
pour le retrait de la retraite à points !


- Jeudi 16 janvier : sortie « SOLDES » organisée (SUD Département du Nord)
- A Lille, les précaires de l’Éducation s’organisent pour lutter
- 42 JOURS PLUS TARD : Un mouvement majoritaire et inédit !
- Appel à la grève à Jussieu - Sorbonne Université et ailleurs
- Suites aux actions des 14, 15 et 16 janvier, on continue jusqu’au retrait !
- 2020 la grève continue