L’AG des personnels d’éducation en lutte appelle à reconduire la grève

(actualisé le )

Mise à jour du 26 juin
- Nouvelles circulaires sur l’école inclusive et les AESH : toujours pas de sortie de la précarité
- Le brevet est reporté, la mobilisation continue : communiqué de la fédération SUD éducation (24/06/19)
- Appel intersyndical à la grève le 1er juillet

JEUDI 27 JUIN • ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES PERSONNELS D’ÉDUCATION EN LUTTE
18H00 • BOURSE DU TRAVAIL • LILLE

254, boulevard de l’Usine à Lille-Fives
Métro L1 sation Fives • Bus : 52, arrêt Bd de l’Usine ; 18, arrêt Mont-de-Terre.

Mise à jour du 18 juin
- La fédération SUD éducation appelle à la reconduction
- Le communiqué de l’intersyndicale nationale
- Formation continue pendant les vacances : nouvelle attaque !
- Les appels de l’AG de l’éducation en lutte
- La page du rassemblement du mercredi 19 juin devant le rectorat


Ce lundi 17 juin 2019, à l’occasion de l’épreuve de philosophie du baccalauréat général et technologique, de nombreuses et nombreux personnels de l’Education nationale se sont mis·e·s en grève contre le projet d’école de Blanquer – contre l’école du tri social –,pour l’amélioration des conditions de travail des personnels et pour une augmentation générale des salaires.

Aller directement aux appels de l’AG de l’éducation en lutte

Dans plusieurs villes de l’académie de Lille, dès le début de la matinée, des rassemblements ont eu lieu devant des lycées centres d’examen ou ont réuni plusieurs lycées de la ville.

A Boulogne-sur-mer, Cambrai, Douai, Hazebrouck, La Madeleine, Tourcoing, Valenciennes, Villeneuve d’Ascq, entre autres, la mobilisation a été bien suivie – n’en déplaise au « pseudo-comptage » ridicule communiqué par le ministère.

Ensuite à partir de 13h30, plus de 300 personnes se sont rassemblées devant le rectorat de Lille à l’appel de l’intersyndicale académique AD-CGT-FO-FSU-SNALC-SUD, du Collectif des Stylos Rouges de l’académie de Lille et du Collectif des Profs de Lettres. Un mur de carton représentant les écoles, collèges, lycées représentés a été érigé devant les grilles du rectorat. Le rassemblement ne comptait pas que des enseignant·e·s du premier et second degré, mais aussi des universitaires, des psychologues de l’Éducation nationale, des AESH, ou d’autres catégories de l’Education nationale. Des Gilets Jaunes de Lille & Environs et des Hauts de France sont également venu·e·s apporter leur soutien.

Les personnes mobilisées sont ensuite parties en manifestation jusqu’à la grand’place de Lille, où elles ont déployé des banderoles et se sont allongées sur le sol pour montrer que l’Education nationale était la victime de la tronçonneuse Blanquer.

Pour terminer cette journée de mobilisation, une assemblée générale de l’éducation en lutte s’est tenue à la Bourse de travail de Lille de 16h30 à 19h00, en présence d’une cinquantaine de personnes. Les syndicats CGT, FO, FSU et SUD éducation (bien sûr !) étaient représentés, comme le Collectif des Stylos Rouges de l’académie de Lille, le Collectif des Profs de Philo et le Collectif des Profs de Lettres, parmi les personnels mobilisés.

La réussite de la mobilisation a été soulignée : si l’épreuve s’est déroulée sans problème dans l’académie, en raison de convocations en fort surnombre (dans un lycée tous les personnels ont été convoqués ! Dans d’autres, l’administration a massivement fait appel aux enseignant·e·s du privé, aux assistant·e·s d’éducation, aux personnels administratifs, à des retraité·e·s), nous avons appris que dans au moins un lycée, à Toulouse où la reconduction de la grève a été annoncée, l’épreuve avait commencé avec une demie heure de retard.

Des AG qui construisent la mobilisation

Des propositions à moyen et long termes ont été discutées : obtenir des états généraux de l’éducation organisés par les personnels avec le concours des syndicats pour faire le bilan de l’empilement des réformes, ou de véritables négociations salariales pour toutes et tous. En pratique, l’AG a considéré qu’il fallait s’engager au quotidien pour avancer nos revendications et nos analyses professionnelles sur les conséquences néfastes des réformes en cours dans toutes les réunions habituelles dans les écoles et établissements : ne laissons pas la hiérarchie locale ânonner la novlangue ministérielle et contaminer les esprits sans réagir !

Les attaques contre la Fonction publique, en cours comme à venir, ont été dénoncées. Elles sont cohérentes avec les attaques contre l’Education nationale, on y retrouve la même précarisation massive, la même volonté de caporalisation et la même inégalité territoriale. L’engagement des Gilets Jaunes dans les mobilisations pour l’éducation a également été salué.

L’appel prévu le lendemain pour exiger le maintien du service public d’orientation au sein de l’Éducation nationale a été rappelé ; il reste des places pour aller en car à la manifestation parisienne. Les enseignant·e·s, qui sont concerné·e·s au premier chef par le transfert de certaines missions des ex-COP sur leurs services, sont les bienvenu·e·s pour participer à la manifestation parisienne. Rendez-vous au Grand Palais à Lille à 6h45 pour bénéficier d’une place dans le car.

L’appel de la mobilisation de samedi des Gilets Jaunes a également été rappelé : pour défendre les services publics avec Lille en résistance, rendez-vous samedi 22 juin à 13h30 place de la république à Lille.

Plusieurs décisions ont été prises par l’AG de l’éducation en lutte ce lundi 17 juin 2019, décisions soutenues par l’intersyndicale CGT-FO-FSU-SUD et le Collectif des Stylos Rouges de l’académie de Lille :

→ appel à reconduire la grève mardi 18 juin et mercredi 19 juin
→ soutien à toutes les luttes de l’éducation nationale
→ appel à multiplier les tournées d’établissement (se rapprocher d’un syndicat)
→ appel à organiser des AG d’établissements ou de villes
→ appel à rassemblement unitaire devant le rectorat mercredi 19 juin à 14h00

Le rassemblement sera suivi d’une AG sur place si le temps le permet – dans le cas contraire l’AG aura lieu à la Bourse du travail de Lille.

- Grève des examens : SUD éducation appelle à la reconduction
- En lutte, 17 juin 2019
- En juin, en grève de la maternelle à l’université pour le service public d’éducation
- À compter du 17 juin : grève des examens
- Mobilisation nationale unitaire de l’orientation mardi 18 juin à Paris


POURSUIVONS LA LUTTE, POUR UNE AUTRE ÉCOLE DANS UNE AUTRE SOCIÉTÉ !