Mobilisation pour les conditions de travail au LPO Jean Moulin de Roubaix

Après une audience à la DSDEN le 22 octobre, restée sans suite, deux postes d’AE ont été augustement accordés au lycée fin novembre. Les personnels mobilisés ont considéré que ce n’était pas suffisant et ont décidé de se mettre en grève ce lundi 29 novembre. SUD éducation Nord soutient pleinement les revendications et la mobilisation.


Après une audience à la DSDEN le 22 octobre, restée sans suite, (voir notre article précédent), le rectorat a daigné accorder au lycée Jean Moulin de Roubaix, le mardi 23 novembre, deux postes à temps plein d’assistant·e·s d’éducation.

Les collègues se sont rassemblé·e·s en heure d’information syndicale pour faire le point : ils et elles s’accordent à dire que ces moyens accordés sont insuffisants au regard de la situation. En effet, les incidents parfois violents se multiplient, et deux AED supplémentaires ne permettront pas de régler durablement le problème. Les personnels et les élèves du lycée Jean Moulin aspirent à un climat apaisé et serein, et cela ne sera possible qu’avec l’obtention de moyens significatifs : au minimum sont nécessaires, outre les postes d’AED, un poste de CPE, un temps plein d’assistant·e social·e, la reconnaissance du caractère particulier de l’établissement, le recrutement d’un APS [1]

Face à ce constat, les collègues mobilisé·e·s ont décidé de maintenir la mobilisation qu’ils et elles avaient prévue ce lundi 29 novembre. Le personnel gréviste s’est rassemblé devant le lycée pour dénoncer les conditions de travail que les personnels et les élèves subissent. Un tract a été diffusé à cette occasion.


Un rassemblement a également eu lieu devant le rectorat de Lille, et une délégation de grévistes y a été reçue par le directeur du cabinet de la rectrice ainsi que par le secrétaire général de région académique.

Les collègues mobilisé·e·s ont à nouveau mis sous les yeux de la hiérarchie rectorale le manque de moyens dont dispose la communauté éducative du lycée Jean Moulin pour travailler efficacement. Elles et ils ont présenté la nécessité pour le lycée d’obtenir un statut ou des moyens proches d’un établissement REP+, et d’un quatrième poste de CPE.

Le rectorat a annoncé que les postes d’AED seraient sont débloqués dès le lendemain pour un recrutement immédiat, et qu’une formation serait mise en place à destination des assistant·e·s d’éducation du lycée pour mieux les préparer à accueillir le public particulier au lycée. Le rectorat reconnaît ainsi une spécificité à l’établissement mais ne va pas pour l’instant jusqu’au bout du raisonnement

Un dispositif d’assistance psychologique pour les adultes de la communauté éducative devrait être mis en place également. De plus, la hiérarchie administrative a convenu d’une réunion de responsables rectoraux pour analyser au mieux les besoins de l’établissement.

Comme toujours, la lutte collective fait bouger les choses. La hiérarchie a semblé bien plus à l’écoute qu’à l’audience précédente et a déclaré concevoir les difficultés actuelles des collègues et vouloir les soutenir... les collègues mobilisé·e·s attendent que cela se traduise par des actes et des moyens concrets valables sur le long terme - en effet, les deux postes d’AED débloqués ne sont pour l’instant prévus que pour cette année scolaire ...

- Tract du LPO Jean Moulin de Roubaix (29/11/21)
- Le préavis spécifique unitaire AD - SUD éducation Nord


REVUE DE PRESSE

- Roubaix : des enseignants du lycée Jean Moulin en grève réclament des postes supplémentaires, France Bleu Nord, 29/11/21
- "Les élèves passent à la trappe", France 3, 29/11/21
- Roubaix : le lycée Jean-Moulin en grève dès lundi, Voix du Nord, 28/11/21

Notes

[1Assistant chargé de prévention et de sécurité