SUD éducation Nord

À la une

Actualités

  • Contre la répression de celles et ceux qui défendent l’école, soutien à notre camarade Gwen

    Gwenn est directrice d’une école à Châteaudun. Syndiquée à SUD éducation, elle milite pour la réhabilitation de son école REP en compagnie de ses collègues avec le soutien des parents d’élèves.

    L’administration de l’Éducation nationale engage des poursuites disciplinaires contre notre camarade pour s’être mobilisée en défense de l’école publique, l’accusant d’avoir participé à la mobilisation et d’avoir communiqué des documents pourtant publics.

    SUD éducation apporte tout son soutien à Gwenn et exige l’abandon de cette procédure disciplinaire. SUD éducation exige l’abandon de toutes les procédures disciplinaires en cours contre les personnels mobilisés.

    SUD éducation appelle les personnels à participer aux initiatives locales contre la répression, notamment :

    • le 28 avril à 14h, au moment du rassemblement de soutien organisé à Chartres pendant la consultation du dossier administratif de Gwen ;
    • puis de nouveau le 5 mai à 10h pendant l’entretien disciplinaire prévu à la DSDEN.

    - Communiqué de la fédération des syndicats SUD éducation (16/04/21)
    - Pas de répression pour celles et ceux qui défendent l’École, communiqué de SUD éducation Eure-et-Loir (14/04/21)

  • « Grand Oral » : il faut supprimer cette épreuve !

    SUD éducation relaie la pétition qui revendique la suppression du “Grand oral” du baccalauréat, une épreuve particulièrement discriminante socialement.

    - Pour signer la pétition, rendez-vous ici.

  • Injonctions des chef·fe·s aux AED : SUD éducation écrit au ministère

    SUD éducation a appris que certain-e-s chef·fe·s d’établissements ont demandé à des AED d’être présent-e-s pour effectuer des tâches administratives ou de jardinage, à des personnels contractuels de prendre en charge les enfants des personnels prioritaires, ou à des AESH de prendre en charge les élèves en situation de handicap, ceci, sans que la question du volontariat ne se pose.

    Pourtant, le président Macron a indiqué le 31 mars que le télétravail devait être la règle pour éviter la propagation du virus. En l’absence de consigne nationale, les personnels sont soumis à l’arbitraire des chef·fe·s d’établissement, et les disparités sont grandes d’un établissement à l’autre.

    - Lire la lettre adressée par la fédération des syndicats SUD éducation au ministère (9/04/21)

  • Allégations d’attaque informatique au Cned : SUD éducation demande la publication des journaux de connexion

    Face au fiasco engendré par la saturation des outils d’enseignement à distance, le ministre a tenté de rejeter la faute sur un prestataire externe et une prétendue “cyberattaque venant de l’étranger”. Ces allégations interrogent alors que le prestataire concerné a nié toute responsabilité et que de nombreux outils sans liens entre eux ont été concernés...

    Il existe un moyen simple de lever le doute et distinguer s’il s’agit d’une masse de connexions d’élèves, de personnels, et de familles ou bien d’un réseau de machines piratées : il suffit de publier les journaux de connexions aux serveurs du CNED.

    - Communiqué de la fédération des syndicats SUD éducation (7/04/21)

  • Enseignement à distance : un jour sans fin ?

    Plus d’un an après le premier confinement, la même scène se reproduit. Messages d’erreurs, sites complètement inaccessibles, visios désactivées… voilà ce qui se passe lorsque Blanquer prétend que tout est prêt.

    L’impossibilité d’utiliser les outils institutionnels aux premières heures de cette nouvelle période d’enseignement à distance risque d’aggraver encore le décrochage. Après l’expérience du premier confinement et celle d’un an d’enseignement à distance dans l’Enseignement supérieur, on aurait pu imaginer que des leçons auraient été tirées... eh bien non ! Qu’attendre d’autre, de toute façon, de la part d’une haute hiérarchie aussi arrogante ?

    - Communiqué de la fédération des syndicats SUD éducation (6/04/21)

Derniers articles

  • Annonces sur les examens : le ministre loin du compte

    Après avoir reçu les syndicats ce mercredi 5 mai, Jean-Michel Blanquer a, comme à son habitude, réservé ses annonces aux médias. Le ministre annonce maintenir toutes les épreuves du baccalauréat. Communiqué de la fédération des syndicats SUD éducation

  • SUD éducation appelle à ne pas respecter la circulaire Blanquer contre l’écriture inclusive

    Les conditions de travail sont très dégradées ? T’inquiète, Jean-Michel dégaine une circulaire... contre l’écriture inclusive ! Incapable d’assumer sa responsabilité et d’assurer des conditions de travail correctes pour les personnels et les élèves, et alors que son bilan sanitaire est désastreux, le ministre de l’Éducation nationale trouve bien plus urgent de mettre en avant l’une de ses obsessions réactionnaires.

  • Soutien aux travailleurs et travailleuses de Colombie

    [Colombie] Sous le gouvernement Duque, plus de 1 000 combattant·e·s sociaux ont été assassiné·e·s. La lutte reconductible contre la réforme qui augmenterait la TVA sur l’alimentation - retirée dimanche - a été violemment réprimée, et ça continue. Réseau syndical international de Solidarité et de Luttes

  • Une loi pour sauver le climat, pas le capitalisme !

    Le projet de loi « Climat et Résilience » est très en-deçà des 149 propositions de la Convention citoyenne pour le Climat. Pire, il préserve le monde capitaliste - celui qui accroît les inégalités, la précarité, le dérèglement climatique et qui est responsable de la venue de la crise sanitaire planétaire. 9 mai • 14h30 Lille république • Marche pour le Climat

  • Travail et handicaps dans la Fonction publique

    Le droit à la compensation est un dispositif spécifique ou un ensemble de mesures apportées à une personne avec une RQTH. Or l’administration traîne parfois les pieds, et l’exercice de ce droit est aussi limité par la situation sanitaire.

  • Généralisation des PIAL, logiciel GANESH, grilles de revalorisation indiciaire : AESH, poursuivons la lutte !

    A la rentrée prochaine, les PIAL seront généralisés. Dans l’académie, le dispositif « expérimental » a montré le manque de considération de l’administration pour les AESH, concernant l’emploi du temps, les élèves suivis, le salaire ou même le protocole sanitaire. Du coup l’Éducation nationale trouve ça super ! Mais pas les personnels. La mise en place du logiciel Ganesh va permettre d’aller encore plus loin dans la "rationalisation des moyens", c’est-à-dire l’exploitation des collègues sans tenir compte de l’intérêt des élèves suivi·e·s.

  • À la veille des examens, situation très alarmante dans l’enseignement professionnel

    Alors que la circulation virale est toujours alarmante, les semaines d’enseignement à distance et de vacances n’ont pas été mises à profit pour une réouverture des établissements scolaires dans des conditions de sécurité sanitaire optimum. De plus, les problèmes numériques n’ont toujours pas été totalement résolus. Communiqué intersyndical national.

Prochains événements