SUD éducation Nord

À la une

Actualités

  • Contre la répression de celles et ceux qui défendent l’école, soutien à notre camarade Gwen

    Gwenn est directrice d’une école à Châteaudun. Syndiquée à SUD éducation, elle milite pour la réhabilitation de son école REP en compagnie de ses collègues avec le soutien des parents d’élèves.

    L’administration de l’Éducation nationale engage des poursuites disciplinaires contre notre camarade pour s’être mobilisée en défense de l’école publique, l’accusant d’avoir participé à la mobilisation et d’avoir communiqué des documents pourtant publics.

    SUD éducation apporte tout son soutien à Gwenn et exige l’abandon de cette procédure disciplinaire. SUD éducation exige l’abandon de toutes les procédures disciplinaires en cours contre les personnels mobilisés.

    SUD éducation appelle les personnels à participer aux initiatives locales contre la répression, notamment :

    • le 28 avril à 14h, au moment du rassemblement de soutien organisé à Chartres pendant la consultation du dossier administratif de Gwen ;
    • puis de nouveau le 5 mai à 10h pendant l’entretien disciplinaire prévu à la DSDEN.

    - Communiqué de la fédération des syndicats SUD éducation (16/04/21)
    - Pas de répression pour celles et ceux qui défendent l’École, communiqué de SUD éducation Eure-et-Loir (14/04/21)

  • « Grand Oral » : il faut supprimer cette épreuve !

    SUD éducation relaie la pétition qui revendique la suppression du “Grand oral” du baccalauréat, une épreuve particulièrement discriminante socialement.

    - Pour signer la pétition, rendez-vous ici.

  • Injonctions des chef·fe·s aux AED : SUD éducation écrit au ministère

    SUD éducation a appris que certain-e-s chef·fe·s d’établissements ont demandé à des AED d’être présent-e-s pour effectuer des tâches administratives ou de jardinage, à des personnels contractuels de prendre en charge les enfants des personnels prioritaires, ou à des AESH de prendre en charge les élèves en situation de handicap, ceci, sans que la question du volontariat ne se pose.

    Pourtant, le président Macron a indiqué le 31 mars que le télétravail devait être la règle pour éviter la propagation du virus. En l’absence de consigne nationale, les personnels sont soumis à l’arbitraire des chef·fe·s d’établissement, et les disparités sont grandes d’un établissement à l’autre.

    - Lire la lettre adressée par la fédération des syndicats SUD éducation au ministère (9/04/21)

  • Allégations d’attaque informatique au Cned : SUD éducation demande la publication des journaux de connexion

    Face au fiasco engendré par la saturation des outils d’enseignement à distance, le ministre a tenté de rejeter la faute sur un prestataire externe et une prétendue “cyberattaque venant de l’étranger”. Ces allégations interrogent alors que le prestataire concerné a nié toute responsabilité et que de nombreux outils sans liens entre eux ont été concernés...

    Il existe un moyen simple de lever le doute et distinguer s’il s’agit d’une masse de connexions d’élèves, de personnels, et de familles ou bien d’un réseau de machines piratées : il suffit de publier les journaux de connexions aux serveurs du CNED.

    - Communiqué de la fédération des syndicats SUD éducation (7/04/21)

  • Enseignement à distance : un jour sans fin ?

    Plus d’un an après le premier confinement, la même scène se reproduit. Messages d’erreurs, sites complètement inaccessibles, visios désactivées… voilà ce qui se passe lorsque Blanquer prétend que tout est prêt.

    L’impossibilité d’utiliser les outils institutionnels aux premières heures de cette nouvelle période d’enseignement à distance risque d’aggraver encore le décrochage. Après l’expérience du premier confinement et celle d’un an d’enseignement à distance dans l’Enseignement supérieur, on aurait pu imaginer que des leçons auraient été tirées... eh bien non ! Qu’attendre d’autre, de toute façon, de la part d’une haute hiérarchie aussi arrogante ?

    - Communiqué de la fédération des syndicats SUD éducation (6/04/21)

Derniers articles

  • Une année de M2 en enfer : mobilisation !

    Avec les étudiant·e·s et stagiaires en INSPÉ, mobilisons-nous contre une « réforme » qui précariserait encore davantage les étudiant-es et pénaliserait les titulaires !

  • SUD éducation Nord appelle à participer aux manifestations contre la réforme de l’assurance-chômage

    Un vaste mouvement d’occupation des lieux culturels se déroule un peu partout sur le territoire, contre la réforme de l’assurance-chômage. Cette réforme prévue pour juin aurait des conséquences néfastes pour plus d’un million de personnes dans tout le pays ! SUD éducation Nord appelle à rejoindre les manifestations du 17 avril, à 13h00 à Roubaix et 15h00 à Lille.

  • Communiqué de presse unitaire des parents et personnels de l’académie de Lille

    Suite aux annonces présidentielles du 31 mars, les organisations de parents d’élèves et de personnels FCPE du Nord, AD-CFE-CGC-Lille, CGT éduc’action, FNEC-FP-FO, FSU, Sgen-CFDT, Snalc, Sncl-FAEN, SNE, Snesup-FSU Université de Lille, SUNDEP-Solidaires, Union SUD éducation 59/62 ont publié un communiqué unitaire constatant l’échec du gouvernement et du ministre de l’Éducation nationale, et appelant à un plan d’urgence pour l’Éducation dès la rentrée 2021.

  • Jeudi 8 avril : mobilisation nationale AESH

    L’Intersyndicale nationale a appelé à une grande journée de mobilisation et de grève le 8 avril prochain. La fermeture des écoles, collèges, lycées implique que nous ne seronts pas en grève, mais cela ne nous empêchera pas de nous mobiliser ! Jeudi 8 avril, RV 14h00 devant le rectorat de Lille.

  • Face à leur mépris, notre colère et notre détermination

    Dans un faux numéro de mea culpa relevant plus d’un autosatisfecit, Macron a demandé encore plus d’efforts aux soignant·e·s et aux services publics. Nous ne perdons pas de vue nos revendications : rendre public les brevets sur les vaccins Covid ; renforcement massif en moyens et personnels des services publics, particulièrement la santé et l’éducation ; interdiction des licenciements dans les entreprises qui font des profits ; conditionnement social et écologique des aides aux entreprises ; abrogation de la réforme de l’assurance-chômage ; semaine de 32h et partage du travail ; hausse des minima sociaux ; hausse des salaires ; accès au RSA dès 25 ans.

  • Annonces de Blanquer : l’heure est à l’action

    Empêché désormais par les faits de cacher la propagation du virus par l’École, le ministre a fait de nouvelles annonces de renforcement de protocole qui ne changeront pas forcément grand chose sur le terrain. Décidons collectivement nous-mêmes d’agir, pour protéger notre santé, celle de nos proches et celle de nos élèves ! Communiqué de la fédération des syndicats SUD éducation.

Prochains événements